f
MeltingComics

American Vampire #4: Course à la mort

23 Décembre 2013 , Rédigé par Belette Publié dans #American Vampire, #Comics

American Vampire #4: Course à la mort

Travis has left the building

Après trois tomes qui n’ont pas laissé reposer mon impatience, qu’en est-il de ce quatrième tome fraîchement sorti ?

"Ne changeons pas nos habitudes" ont dû se dire les auteurs. Un flash-back sur Skinner Sweet commence le tome. Une courte histoire peu intéressante et toujours moins bien dessinée que la suite du volume. Heureusement que l’on débute toujours le tome avec. Une sorte de mauvaise passe à endurer.

1958, la 2nd guerre mondiale est finie et Elvis est déjà une super star. Célébrité dont s’inspire largement Travis. Ce dernier est étroitement lié aux vampires après une altercation avec sa famille. On prendra plaisir à laisser tomber l’Amérique version FarWest pour une version plus Rock’n Roll. Les planches sont parfaitement bien dessinées et Travis est charismatique au possible ! La fin laisse cependant pantois. Le lien avec les précédents tomes apparait mais aucune réponse n’est donnée.

Frustration je crie ton nom !

1954 cette fois. Les noirs commencent à être intégrés et le monde évolue. Cependant pour Calvin Pool ce n’est pas le cas. Oui Calvin, ou alors Cal’, le soldat précédemment converti au sang à la fin du tome 3. Après avoir rejoint les vassaux de Vénus et abandonné tout lien avec sa famille ce dernier craque et retourne voir son frère.

Les vassaux de Vénus deviennent le fil de rouge d’American Vampire. Une organisation qui chasse et étudie les vampires. Chaque personnage nouvellement introduit y fait face. Malgré l’absence de réponse aux événements du précédent tome, ce quatrième volume se lit d’une traite. Les nouveaux personnages sont charismatiques et attachants. Attention tout de même pour ceux qui ne sont pas friands des changements de casting.

Et si American vampire commence, comme d’habitude, avec un flash-back je vais aussi finir, comme d’habitude, avec un "vivement la suite" !

American Vampire #4: Course à la mort

Commenter cet article