f
MeltingComics

Batwoman 0: Elégie

14 Juin 2013 , Rédigé par Batman Publié dans #Batwoman, #Comics

Batwoman 0: Elégie

Les rousses c’est bien !

Continuons notre plongée dans l’univers des supers héroïnes. Après une lamentable Catwoman voici Batwoman. Le bilan est-il aussi catastrophique qu’avec Mlle Cuir ? Lisez donc.

Le tome est divisé en deux scénarios. Le premier permet d’installer le background de notre héroïne assez peu connu du grand public. Kate (Batwoman) est une militaire, rousse et lesbienne. Ce dernier point va la rendre rebelle vis à vis de ses conquêtes qui ne souhaitent pas s’ "afficher". Elle sera confrontée à la nouvelle chef d’une alliance mafieuse. "Une" ? Oui les premiers et seconds rôles sont majoritairement composés de filles.
Rucka Greg prend bien le temps de présenter chaque personnage et de commencer à nous faire apprécier ce nouveau protagoniste.

Accordons pour une fois un long moment sur les dessins et la mise en page.
Le premier scénario se voit doté d’illustrations adaptés à chaque moment. Je m’explique. Lorsque Kate ne porte pas son costume nous avons droit à des personnages aux contours épais et bien encrés sur les planches, ainsi qu’une colorisation numérique très marquée. Dès qu’un élément fantastique se mêle à l’histoire, les personnages se voient attribuer un trait beaucoup plus fin, un coloriage très crayonné et sont comme découpés au cutter. L’illustrateur, Williams III JH, souhaitant sûrement souligner le côté irréaliste de ces personnages et le côté illusoire de ces interventions Batwomanesques. Une autre particularité : les flashbacks. En effet, ils sont dessinés dans un style très rétro digne des premiers albums existants. Tout cela est très agréable et montre le travail formidable accomplis par l’illustrateur.

Tout n’est cependant pas parfait. La mise en page se retrouve souvent bordélique et nuit au plaisir visuel. On se sent submergé par les illustrations sans que cela ne soit justifié. On notera aussi l’utilisation de cadre rouge digne de Word ou PowerPoint pour souligner un coup de feu ou autres actions déjà très facilement visibles. Un très bon point pour les dessins, mais pas pour la mise en page.

La seconde histoire est cependant très originale. Non pas dans son scénario mais, cette fois, dans son déroulement. Ici nous suivrons en parallèle Batman et Batwoman essayant de résoudre une enquête se voulant très similaire. L’illustrateur va en jouer et alterner les cases de chaque histoire. Et pas de manière aléatoire non. Il utilisera le schéma ABABA (souvenez-vous de vos cours de poésie). La fin, bien que prévisible, est bien emmenée et augure du bon pour la suite.

Allez ! Un très bon premier tome pour Batwoman. La prochaine fois on mélange les deux styles et c’est du tout bon !

Batwoman 0: Elégie

Commenter cet article