f
MeltingComics

Carnage: Une affaire de famille

10 Juillet 2013 , Rédigé par Taonas Publié dans #Carnage, #Spiderman, #Coups de coeur, #Comics

Carnage: Une affaire de famille

Salut Spider-Man. Regarde-moi, je suis mort.

Ah enfin un retour que tous les fans attendaient (moi y compris) et quel retour mes amis! Applaudissez pour le retour de Carnage ! Pourquoi un retour si attendu ? Parce que Carnage représente l’alter-ego diabolique de Spider-Man. Il a les pouvoirs sans les responsabilités ; en plus d’être serial-killer. Et tout grand fan du tisseur qui se respecte ne peut résister face à une telle œuvre. Alors quel est le programme ?

Tout commence lorsque Spider-Man et Iron Man enquêtent sur les entreprises Halltech. Celles-ci ont présenté un nouveau type de prothèse bien trop évolué. Je ne peux pas aller plus loin mise à part qu’on en apprend plus sur les symbiotes, la psychologie de notre psychopathe préféré et le tout agrémenté de petits caméos surprises. Par ailleurs, le tandem Spider-Man/Iron Man fonctionne bien dans ce récit.

Et c’est un retour haut en couleur ! Le travail accompli par Clayton Crain est sublime. Chaque page est une toile. Les dessins et les coloris utilisés donnent à l’œuvre un sens organique, vivant et véritable. On croirait presque faire face à un film. Certaines cases sont des peintures abstraites laissant deviner les formes et les couleurs de la scène. Alors que d’autres sont des portraits tellement détaillés que ça en devient presque réel. Même si dans le cas des "portraits", le second plan est laissé à l’abandon pour laisser un effet flou. Mais ce n’est qu’un stratagème pour ressortir le premier plan (et puis ce n’est pas dérangeant). De ce fait, l’alchimie entre ces deux types de dessin fonctionne à merveille rendant ainsi une œuvre graphique réaliste et unique en son genre.

En conclusion Carnage: Une affaire de famille est indispensable pour tout fan, ou non, de Spider-Man. La découverte de l’univers satisfera les lecteurs non avertis tandis que le développement de Carnage réjouira les autres. Tout cela sublimé par un sens graphique haut en couleur rend l’achat obligatoire.

Carnage: Une affaire de famille

Commenter cet article