f
MeltingComics

Gravel 1 : Sales Menteurs

30 Juin 2013 , Rédigé par Taonas Publié dans #Gravel, #Comics

Gravel 1 : Sales Menteurs

Tu sais que tu n'as rien à faire là "maman".

Pour mon anniversaire, un ami m’offre ce petit comics (sans aucun papier cadeau) et me concède qu’il est vraiment excellent. Après avoir reçu l’intégrale de Hulk de 1988 pour un autre anniversaire, je me dis que ça ne peut-être que mieux. Alors que nous propose Warren Ellis dans ce petit projet?

Après sa superbe trilogie Supergod , No Hero et Black Summer, ici nous suivons l’épopée du sergent-major William Gravel. Celui-ci fait à la fois partie des forces spéciales, le corps d’élite de l’aviation du Royaume-Uni mais aussi il est le plus grand soldat magicien de l’Angleterre. De retour de sa dernière mission en Afghanistan, il apprend qu’il a été exclu des sept mineurs. Les sept mineurs est un groupe constitué de puissants détectives de l’occulte. Il a été remplacé par un certain Simon Shiranian qui a acheté sa place en offrant le manuscrit Sigsang, un des artefacts magiques les plus puissants de la Terre. Ainsi notre ami Gravel va tenter de récupérer sa place dans son groupe et comprendre les raisons de son renvoie.

Pour ce qui est de l’histoire, je dois avouer que j’ai été agréablement surpris. Même si le scénario est un peu bateau, il n’en reste pas moins que c’est tout aussi jouissif. Je dois avouer que je suis friand de ce type d’histoire sombre et violente dans le genre Quentin Tarrentino. Vous voyez dans le style où notre héros va se venger en tuant un par un les commanditaires de sa tentative de meurtre. Et bien ici, c’est le cas. Par ailleurs, notre ami Gravel est un artiste de la tripaille lorsqu’il se débarrasse de ses ennemies et personnellement j’aime ça. Il est considéré comme une brute épaisse alors qu’il est plus malin qu’il n’y parait. En résumé, c’est un peu comme si John Constantine avait rencontré Punisher.

En ce qui concerne la partie graphique de ce titre ; je suis assez partagé. En effet, les chapitres de 1 à 3 de ce premier tome sont dessinés par Raulo Caceres et il faut dire qu’il a quelques problèmes au niveau de ses proportions et du faciès de ses personnages. Mais en ce qui concerne les décors et autres environnements, il s’en sort avec les honneurs. Pour ce qui est du chapitre 4, celui-ci est dessiné par Oscar Jimenez et ça en devient plus intéressant. Car il dessine avec plus de détails ses personnages, leurs donnant ainsi une profondeur et apportant à l’histoire un caractère bien plus obscur(heureusement qu’il continue le dessin sur le prochain tome). De plus, la couverture et le dos de couverture de cette œuvre forment une illustration de format A3 rendant le comics original et attirant. Le seul bémol de cette ouvrage reste les illustrations inter-chapitres réalisé par Mike Wolfer qui sont horribles (d’ailleurs il s’occupe de ça et du script, et franchement, il vaut mieux vraiment qu’il ne s’occupe que du script).

Pour conclure, si vous aimez la magie, les mecs qui font pas dans la dentelle et les scènes et autres remarques salaces, ce titre est fait pour vous !

Gravel 1 : Sales Menteurs

Commenter cet article