f
MeltingComics

The Goon #2: Enfance assassine

1 Décembre 2014 , Rédigé par Belette Publié dans #The Goon, #Comics

The Goon #2: Enfance assassine

Mais qu'est-ce que je viens de lire ?

A seulement deux tomes sur onze sortis à l'heure actuelle, je commence à me rendre compte de l'univers entourant notre Goon. A peine les quelques pages tournées et me voilà plongé dans un univers de "what the fuck" perpétuel.

Nous commençons donc avec un léger flashback racontant la naissance de l'homme de main de Labrazio: The Goon. Ainsi quelques chapitres viendront nous compter les péripéties du Goon et l'amitié naissante entre les deux compères.

"Quelques chapitres", oui. Car chaque flashback sera encadré par des chapitres totalement bluffants de n'importe quoi. Ainsi dans un ordre non défini nous retrouverons The Goon sur le point de servir de sex-toy anal à une créature des profondeurs, une parodie de "Ça se discute" ou encore un roman photo. Oui oui, comme dans les années 90.

Bien entendu l'humour à la fois lourdeau, fin et bien jaugé permet de nous faire vivre les folies directement extraites du cerveau de l'auteur. Comme si Eric Powell couchait sur le papier les premières idées loufoques qui lui viennent à l'esprit.

The Goon c'est drôle, reposant et surtout original ! Même constat que pour le premier volume, si vous êtes friands des univers loufoques et d'humour déjanté, foncez !

The Goon #2: Enfance assassine

Critique réalisée avec l'édition:
The Goon #2: Enfance assassine, 2006 chez Delcourt

Commenter cet article

Thal 01/12/2014 17:42

Les dessins sont toujours sombre comme ça ? On se croirait dans Limbo (mais j'aime bien étrangement).

Belette 01/12/2014 19:02

Non du tout, c'est juste le flash-back sur son enfance ;).